Home A la une Americain Entreprise à propos de la Lutte antiterroriste : «L’Algérie, un exemple à suivre»
A la une - Politique - 9 août 2022

Americain Entreprise à propos de la Lutte antiterroriste : «L’Algérie, un exemple à suivre»

Un rapport de l’Institut « American Enterprise»,, a révélé que l’Algérie dispose d’une expérience inégalée dans la lutte contre toute activité terroriste et est forte d’une stratégie préventives sans précédent dans la région.

L’institut salue l’expérience et le leadership de l’Algérie en matière de lutte contre le terrorisme et insiste sur la nécessité de mettre à profit l’expérience algérienne dans ce domaine afin de contribuer à la sécurisation et la stabilisation dans la région et dans le monde.

Le rapport indique que l’Algérie est actuellement loin des dangers des organisations terroristes, grâce à l’expérience acquise dans la lutte contre le terrorisme, ainsi qu’à la prise de conscience du citoyen Algérien, qui a «payé cher l’activisme des groupes de la mort dans la religion».

Allant dans le détail, le rapport rappelle «comment les forces de sécurité algériennes ont réussi à déjouer toutes les tentatives de déstabilisation menées contre notre pays en adoptant des positions fermes allant jusqu’à la fermeture des frontières en intensifiant leur surveillance». Des mesures qui ont provoqués la dislocation de certains groupes terroristes dans la région.

 Le rapport du Think-Thank américain estime que le terrorisme en Algérie a été  définitivement vaincu face à « une stratégie digne d’étude», et relève que «l’Algérie n’a enregistré aucun attentat terroriste depuis plusieurs années grâce à la vigilance , le professionnalisme et l’efficacité  des services de sécurité capables «d’éliminer et de détecter les dangers de toute organisation criminelle ou terroriste».

L’Algérie, indique encore ce document a réussi à contrer la menace terroriste et à contrecarrer les plans des différentes organisations terroristes qui ont tenté de prendre pied dans le pays, grâce à l’action sécuritaire proactive et au large rejet populaire de la pensée extrémiste.

«L’Algérie a réussi à contenir la menace terroriste»

Ce rapport de 22 pages, étayé de tableaux et de graphiques sur la prolifération des groupes terroristes en Afrique, a tenté de faire la lumière sur l’activité de ce qui est communément appelé « salafisme djihadiste », soulignant qu’en dépit du danger imminent de l’expansion du mouvement des terroristes dans la région, « des états africains, à l’instar de l’Algérie, sont parvenus à contenir la menace des groupes terroristes qui représentent encore une source de risque chez leurs pays voisins. » 

L’Algérie a « fait face à une violence terroriste extrême mais est parvenue, dans une large mesure, à lutter contre cette menace », souligne le rapport, qui rappelle le début de la prolifération de l’activité terroriste en Algérie qui constituait, alors, « une grande partie de la menace terroriste en Afrique du Nord et de l’Ouest à travers l’organisation « Al-Qaïda au Maghreb islamique, AQMI » et d’autres organisations qui l’ont précédée. »  

«Ces organisations « se sont formées dans les années 90 et ont sévi jusqu’à la première décennie du 21e siècle », rappelle le rapport.

Ce document, qui se veut une reconnaissance des résultats accomplis par l’Algérie en matière de lutte antiterroriste, précise que « l’organisation « AQMI » a mené plusieurs attentats terroristes d’envergure en Algérie dans les années 90 et au début du millénaire », faisant observer que « ces attaques ont diminué au cours de la dernière décennie. » 

Le rapport reprend, dans ce cadre, les aveux de l’ancien chef de l’organisation, qui a révélé en 2017 avoir « perdu soutien et capacité en Algérie. » 

Selon le rapport, cette perte de terrain s’explique par plusieurs facteurs, dont « l’amélioration des capacités militaires algériennes et le renforcement de la coopération militaire avec les pays de la région », d’une part, et l’amélioration des conditions sociales, d’autre part, car « la situation sociale instable de l’époque avait en partie favorisé la propagation de la pensée extrémiste. » 

L’incapacité des organisations terroristes à s’implanter en Algerie

Le rapport indique aussi que l’organisation « Etat islamique » n’a pas réussi à s’implanter en Algérie et « n’a pas réussi à rallier un grand nombre de sympathisants grâce au niveau de conscience des Algériens suite à leurs expériences passées », ce qui a sonné le glas de la pensée terroriste islamiste chez la jeunesse algérienne.

« Les cellules terroristes et leurs chefs ont été pourchassés dans certains bastions pendant plusieurs années avant de s’effondrer face à la riposte militaire algérienne proactive et implacable, les efforts sécuritaires ayant empêché les organisations « AQMI » et « Etat islamique » de gagner du terrain en Algérie », souligne la même source.

L’American Enterprise Institute est, rappelons-le,  un think tank de recherche sur les politiques publiques fondé en 1943. Basé à Washington, l’institut s’intéresse aux questions géostratégiques, à la politique étrangère, à la défense et aux questions liées aux libertés, à la démocratie et au développement humain.

Check Also

Sahara Occidenal : 600 juristes espagnols accusent leur gouvernement de «violer le droit international»

« La décision du gouvernement espagnol de soutenir officiellement le plan d’autonomi…