Home A la une Bouteflika fustige «les cercles de prédateurs»
A la une - Politique - 28 novembre 2018

Bouteflika fustige «les cercles de prédateurs»

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a saisi l’occasion de son discours lors de la rencontre gouvernements-walis pour lancer une multitude de messages politiques à l’adresse de ceux qui orchestrent des «manœuvres politiciennes à l’approche de chaque échéance cruciale».
Ainsi dans son message adressé au participants à la réunion Gouvernement-walis, dont les travaux ont débuté ce matin à Alger, lu en son nom par le Secrétaire général de la présidence de la République, Habba Okbi, le chef de l’Etat a estimé «normal que la stabilité de notre pays soit ciblée par des cercles de prédateurs et de cellules dormantes qui s’acharnent à attenter à sa crédibilité et à la volonté de ses enfants».
«Les manœuvres politiciennes que nous observons à l’approche de chaque échéance cruciale pour le peuple algérien est la preuve tangible de ces intentions inavouées, qui s’éclipsent dès que notre valeureux peuple leur tourne le dos», a-t-il ajouté.
Affirmant que «si certains réduisent les enjeux du présent et de l’avenir au changement et à la succession des responsables et des personnes, et entreprennent, pour des raisons obscures, de propager cette idée, vous savez, vous qui êtes sur le terrain, à relever au quotidien les défis sécuritaires et socioéconomiques, que l’enjeu est beaucoup plus grand », expliquant qu' »il y va de la protection des réalisations accomplies par le peuple ces deux dernières décennies et de leur préservation et valorisation à son profit ». Il s’agit, également, de se hisser à un niveau plus élevé  dans l’acte de développement et dans l’action politique, a-t-il dit.
Allant encore plus loin dans ses propos, le chef de l’Etat n’a pas hésité à tirer à boulets rouges sur « les aventuristes qui font dans la promotion de la culture de l’oubli, du déni et de la négation» et qui affirme-t-il « ne sauront jamais des forces de construction et d’édification». «Bien au contraire, ils dissimulent les faucilles du massacre, qu’ils n’hésiteront pas à utiliser pour faire basculer le pays dans l’inconnu», regrette-t-il.
génération de ses loyaux enfants à avoir accompli et qui accomplissent encore, convenablement, leur devoir et vous êtes à leur tête. Une génération qui a consenti des sacrifices pour que  l’Algérie sorte de la spirale de l’insécurité et du sous-développement et retrouve le chemin du développement et de la modernisation.
Affirmant que ce qui a été  accompli jusqu’à présent n’est qu’une étape dans un long processus, le président de la République a ajouté que  » de nombreux défis nous attendent et nous ne pouvons, après toutes ces réalisations, nous attarder sur des thèses pessimistes et défaitistes, qui n’ont d’objectif que de freiner notre marche ».
En matière de sécurité, le chef de l’Etat a affirmé que « la réconciliation nationale et le vivre ensemble en paix sont devenus les grands titres d’une approche stratégique internationale de lutte contre la radicalisation et l’extrémisme dans le monde » précisant que cette stratégie est « née de la souffrance de ce vaillant peuple qui a donné au monde, par le passé, une leçon de sacrifice et d’émancipation, et qui est devenu aujourd’hui, grâce à ses sacrifices et à la clairvoyance et à la sagesse de ses enfants, une référence en matière d’extinction des feux de la Fitna, de lutte contre la division et d’éradication de la logique de haine.

Ines Amroude

Laisser un commentaire

Check Also

Foncier économique, d’industrie ferroviaire, production du blé: les instructions du Président Tebboune

Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a ordonné lors de la réunion du Co…