Home Monde L’Algérie salue la position du Mouvement des non-alignés en faveur du droit du peuple sahraoui à l’autodétermination
Monde - 11 octobre 2021

L’Algérie salue la position du Mouvement des non-alignés en faveur du droit du peuple sahraoui à l’autodétermination

Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, a salué lundi à Belgrade la position « constante et de principe » du Mouvement des non-alignés en faveur du droit du peuple sahraoui à l’autodétermination, appelant les Nations Unies et le Conseil de sécurité à relancer le processus onusien de règlement du conflit au Sahara occidental.

Intervenant lors de la réunion de haut niveau marquant le 60e anniversaire de la tenue de la première conférence du Mouvement des non-alignés (MNA) à Belgrade (Serbie), où il représente le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, M. Benabderrahmane a précisé que « le soutien du Mouvement des non-alignés aux peuples en lutte pour leur libération et leur indépendance a grandement contribué à l’affranchissement de ces peuples du joug colonial et impérialiste ».

« L’Algérie salue avec fierté la position constante et de principe du mouvement en faveur du droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et invite les pays membres à perpétuer ce précieux soutien, notamment dans la conjoncture sensible que traverse la cause du Sahara occidental face à l’incapacité de l’ONU de s’acquitter de sa mission de parachèvement de la décolonisation de ce territoire », a-t-il ajouté lors de ces travaux de deux jours.

« La défense des causes justes doit reposer sur le droit des peuples à l’autodétermination, qui est l’un des principes fondamentaux du mouvement », a soutenu le Premier ministre, saluant « le soutien constant et permanent du mouvement à ce principe qui est malmené et dont les bases juridiques telles que consacrées par la Charte des Nations Unies et les résolutions pertinentes font l’objet de tentatives de sape ».

Après avoir évoqué l’impasse dans laquelle se trouve le processus de paix et le « grave recul » qui a « plongé le conflit entre les deux parties (Maroc et Front Polisario) dans l’inconnu », M. Benabderrahmane a appelé « les Nations Unies et le Conseil de sécurité à assumer pleinement leurs responsabilités et à œuvrer à la relance du processus onusien afin de garantir le droit imprescriptible du peuple sahraoui à l’autodétermination ».

Check Also

Habitat: le secteur ambitionne de distribuer 320.000 unités d’ici fin 2021

Le secteur de l’Habitat aspire à distribuer 320.000 unités de logement, toutes formu…