Home Monde Lamamra à CNN: « Nous restons aux côtés du peuple, des autorités et du gouvernement libyen »
Monde - 22 septembre 2021

Lamamra à CNN: « Nous restons aux côtés du peuple, des autorités et du gouvernement libyen »

L’Algérie est à équidistance des belligérants en Libye et ne soutient aucune partie à l’exception du peuple libyen, a déclaré le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra.

 » C’est faux, l’Algérie ne soutient aucune partie en Libye à l’exception du peuple libyen lui-même » a déclaré le chef de la diplomatie algérienne au cours d’une interview accordée à CNN International en marge de sa participation à la 76ème session de l’Assemblée générale de l’ONU.

« S’il y a un pays dans la région qui est à équidistance de tous les (protagonistes) en Libye c’est précisément l’Algérie, donc j’estime que cela doit être corrigé », a-t-il affirmé en réponse à une question sur des allégations contre l’Algérie, selon lesquelles Alger ne serait pas un « intermédiaire honnête » dans le processus de règlement de la crise en Libye car soutenant une partie opposée aux autorités actuelles.

L’Algérie a réussi à convaincre les pays voisins de la Libye de la priorité que représente le départ des mercenaires et des terroristes de Libye sans provoquer de troubles dans la région.

« Nous avons organisé dernièrement une rencontre regroupant les pays voisins de la Libye et je pense que cette rencontre a été un succès. Nous avons réussi à créer un consensus parmi ces pays quant à l’importance du départ des mercenaires et des terroristes (mais) sans déstabiliser les pays de la région », a rappelé à ce titre le ministre.

Et d’ajouter : « Nous restons aux côtés du peuple, des autorités et du gouvernement libyens et nous ferons tout ce qui est possible pour que les élections (législatives et présidentielles prévues en décembre prochain) se tiennent dans les délais afin d’assurer la démocratisation de la Libye (…) et pour que ce pays retrouve sa place dans la région comme un acteur clé ».

Le ministre des Affaires étrangères a signalé, par ailleurs, que l’Algérie « est (aussi) un acteur clé dans la région du Sahel ». L’Algérie, dira-t-il, « est actuellement en train de mener une médiation entre le Mali et des groupes rebelles ». Elle est également en train de construire de bonnes relations de voisinage au Sahel en faisant la promotion de la réconciliation nationale avec un certain nombre de pays de la région », a-t-il également expliqué.

Check Also

Le Président Tebboune préside une réunion du Haut Conseil de Sécurité

Le président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nati…