Home A la une Loi sur l’investissement: de nouvelles perspectives de partenariat entre l’Algérie et l’Egypte
A la une - National - 30 juin 2022

Loi sur l’investissement: de nouvelles perspectives de partenariat entre l’Algérie et l’Egypte

Le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, a indiqué jeudi à Alger que la nouvelle loi sur l’investissement ouvrira de nouvelles perspectives de partenariat économique entre l’Algérie et l’Egypte.

Dans une allocution prononcée à l’ouverture du Forum d’affaires algéro-égyptien au Centre international des conférences Abdellatif-Rahal (CIC, Alger), M. Benabderrahmane a précisé que « la nouvelle loi sur l’investissement ouvrira de nouvelles perspectives aux investisseurs égyptiens à la faveur des facilités qu’elle prévoit, notamment le passage de la production à l’exportation ».

« Le champ du partenariat est ouvert aux hommes d’affaires égyptiens dans tous les secteurs », a-t-il assuré, soulignant qu’il appartenait aux opérateurs économiques des deux pays de promouvoir les relations bilatérales.

« L’Egypte avec qui nous entretenons des relations historiques est l’un des plus importants partenaires arabes de l’Algérie en termes de volume d’investissements et d’échanges commerciaux », a soutenu le Premier ministre.

Concernant la nouvelle loi sur l’investissement, M. Benabderrahmane a fait savoir que ce texte, qui sera publié prochainement au Journal officiel, accompagnera les hommes d’affaires et les sociétés étrangères en matière de transfert des bénéfices, consacrera la liberté d’investissement et assurera l’équité entre les investisseurs.

Cette loi offre aux sociétés étrangères les mêmes droits et avantages qu’aux entreprises nationales, a-t-il ajouté.

La promulgation de la nouvelle loi sur l’investissement s’inscrit dans le cadre des « réformes structurelles » menées en Algérie partant d’une vision profonde visant à développer les secteurs économiques qui contribuent à la création d’emplois et à l’essor économique et social, notamment l’Energie et les Mines, le Tourisme, la Pêche, l’Agriculture, les Industries agro-alimentaires, l’Industrie pharmaceutique, les Travaux publics et l’Hydraulique », a affirmé le Premier ministre.

Il a évoqué, à ce propos, les opportunités de coopération et de partenariat disponibles dans les différents domaines, en tête desquels l’énergie, où l’Algérie propose l’investissement dans les domaines d’exploration et de production du gaz et du pétrole.

Dans le domaine des énergies renouvelables, l’Algérie dispose de programmes d’investissement fructueux, notamment la production de l’énergie photovoltaïque, qui devra connaître un bond qualitatif durant les prochaines années.

Il s’agit également du secteur des mines, étant l’un des secteurs qui retient l’attention des investisseurs étrangers compte tenu de sa rentabilité importante.

Le Premier ministre a affirmé, par ailleurs, que les industries de transformation liées au secteur agricole suscitent un intérêt particulier dans le programme du Gouvernement algérien, car étant une valeur ajoutée essentielle pour la création d’emplois et la contribution à la relance économique.

S’agissant du domaine de l’Industrie, M. Benabderrahmane a indiqué que le Gouvernement algérien « accorde un intérêt particulier au développement des micro-entreprises et des petites et moyennes entreprises (PME), qui constituent désormais la pierre angulaire des structures économiques dans plusieurs pays ».

Check Also

Incendie à la zone industrielle de Skikda : un blessé succombe à ses brûlures

Le Groupe pétrolier Sonatrach a annoncé mardi le décès d’un ouvrier qui a succombé à…