Home A la une Mouvement de protestations populaire: l’impossible récupération politique
A la une - Politique - 13 mars 2019

Mouvement de protestations populaire: l’impossible récupération politique

Le formidable mouvement de protestation anti – 5ème mandat et le vent de liberté qui souffle depuis le 22 février est salué de par le monde.
Le peuple algérien a en effet surpris les observateurs les plus avertis en faisant preuve d’un sens de civisme très élevé. Les manifestants qui ont investi la rue par millions ont été pacifiques et n’ont jamais répondu aux provocations de certains qui voulaient casser cette belle dynamique.
Cependant, l’autre risque qui planait sur ce « hirak » et que beaucoup appréhendaient n’était autre que les tentatives de récupération de ce mouvement populaire.
Que ce soit du camp islamiste ou démocratique, voire sans tendance ou courant politiques claires, beaucoup d’hommes politiques y compris ceux qui étaient aux abonnés absents pendant de longues années, caressent l’espoir de surfer sur la vague. Certains s’y sont d’ailleurs essayés lors des marches de vendredi mais ils ont reçu des réponses cinglantes pour ne pas dire humiliantes de la part des citoyens. A coup de « dégages, dégages », des chefs de partis dits de l’opposition qui veulent se refaire une virginité politique ont, à ce propos, vérifié à leurs dépens qu’il en faut beaucoup plus pour duper le peuple, de plus en plus mature, notamment depuis le début des manifestations contre le 5ème mandat mais aussi contre le régime à qui, il exige tout simplement le départ et le changement de tout le système politique.
D’autres restent en revanche tapis dans l’ombre et attendent le moment propice pour se noyer dans le mouvement mais il est certain que leurs tentatives seront vouées à l’échec car tout simplement, le peuple ne se reconnait plus au sein de la classe politique actuelle, toutes tendances confondues, estimant qu’elle est loin de le représenter. En un mot, les Algériennes et les Algériens rejettent de facto tout ce qui provient du pouvoir et de l’opposition et semble ne faire confiance à quiconque.
Un sentiment qui s’est exacerbé au fil des années et qui s’est accentué beaucoup ces derniers temps, la faute à des positions politiques qui ne répondent pas à leurs attentes. Ce qui rend du coup impossible toute récupération politique de ce mouvement de protestation populaire. Les partis et les hommes politiques sont donc avertis.

Liès Bourouis

Laisser un commentaire

Check Also

Assurances : AXA Algérie réinvente son offre automobile

Dans un contexte économique marqué par plusieurs défis, et dans un secteur où la branche d…