Home A la une Présidentielles : le PT craint une violation de la constitution
A la une - Politique - 23 décembre 2018

Présidentielles : le PT craint une violation de la constitution

Le Comité central (CC) du parti des Travailleurs  (PT) a renouvelé, dimanche, sa confiance à Louisa Hanoune, en tant que   Secrétaire générale pour un nouveau mandat de trois ans, et élu une   instance provisoire pour gérer les affaires du parti jusqu’à désignation des membres du bureau politique.  Les membres du Comité central issu du 7e congrès du PT ont voté en faveur   de la Secrétaire générale pour un nouveau mandat, un poste qu’elle occupe   depuis 2003. Le CC a élu au terme du congrès « une instance provisoire » composée de six   membres, chargés de la gestion des travaux du parti et du suivi des   développements politiques jusqu’à la désignation des membres du bureau   politique.  Lors d’une conférence de presse animée au terme des travaux du congrès, la   SG du PT a réaffirmé la position du parti à l’égard des initiatives   proposées par certaines formations politiques, rappelant que le PT « refuse   de se prononcer sur ce sujet avant l’annonce des objectifs et des auteurs  de ces initiatives ».
« Si l’objectif de ces initiatives, notamment la Conférence nationale à   laquelle a appelé Tajamoue Amal el Djazaïr (TAJ) est de proposer un   amendement de la Constitution, il s’agirait alors d’une violation de la  Constitution qui stipule clairement que l’amendement relève des   prérogatives du président de la République, ou celles de l’Assemblée populaire nationale (APN) ».  Le Comité central « se prononcera, après examen de la situation, sur la   présidentielle prévue en avril 2019 », a-t-elle poursuivi.
Ines Amroude

Laisser un commentaire

Check Also

Foncier économique, d’industrie ferroviaire, production du blé: les instructions du Président Tebboune

Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a ordonné lors de la réunion du Co…