Home A la une Sénatoriales: le FLN rafle la mise, le RND insatisfait
A la une - Politique - 30 décembre 2018

Sénatoriales: le FLN rafle la mise, le RND insatisfait

Les résultats annoncés par les partis politiques   ayant pris part samedi au renouvellement partiel des membres du Conseil de   la Nation, font ressortir la victoire du parti du Front de libération   nationale (FLN) qui a remporté 29 sièges suivi du Rassemblement national   démocratique (RND) avec 11 sièges.   Dans l’attente de l’annonce des résultats par le Conseil constitutionnel,   les résultats avancés par les partis font également ressortir l’élection de 4 candidats indépendants, alors que le Front des forces socialistes (FFS) et le Front El-Moustakbel ont glané chacun 2 sièges.   A la lumière de ces résultats, le FLN comptabilise désormais 55 sièges au   sein du Conseil de la nation, ce qui constitue « une première dans   l’histoire du parti », s’est félicité le coordinateur de l’instance dirigeante du FLN, Mouad Bouchareb, qui a indiqué, dans une première réaction, que son parti « a réalisé une retentissante victoire au niveau de 29 wilayas grâce notamment à nos militants qui croient aux valeurs du FLN et également aux militants d’autres formations politiques qui ont soutenu  nos candidats malgré les sollicitations attrayantes d’autres partis   concurrents ».  Il a, dans ce sens, noté que le FLN est la première force politique au sein de la Chambre haute du Parlement, exprimant, à cette occasion, la   « disponibilité » de son parti à collaborer avec les autres formations « pour servir l’intérêt du pays ».  En outre, il a fait savoir que c’est pour la première fois qu’une candidate a été élue par les urnes, en l’occurrence Mokhtaria Chentouf de   la wilaya de Mascara.  Pour sa part, le secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, a indiqué qu’il   n’était pas satisfait des résultats de son parti, mais les acceptait tout   de même, adressant par la même occasion ses « remerciements » aux militants   du RND qui ont participé aux élections « en toute transparence et avec   honneur ».  L’opération de renouvellement de la moitié des membres du Conseil de la   nation s’est déroulée hier samedi, à travers l’élection par les élus au   niveau des Assemblées locales (APC et APW) de leurs représentants au sein   du Conseil de la nation.  Ces élections ont été organisées conformément au décret présidentiel   portant convocation du collège électoral. Elles ont été supervisées, pour   la première fois, par des magistrats avec la mobilisation de 736 juges au   niveau des 72 bureaux de vote, répartis à travers le territoire national,   avec une moyenne de huit magistrats pour chaque bureau, dont quatre suppléants. Pour sa part, le Conseil constitutionnel a rappelé aux   candidats à ce scrutin qu’en vertu des dispositions de l’article 130 de la   loi organique relative au régime électoral, qu’ils ont le droit de contester les résultats du scrutin en introduisant un recours par simple   requête déposée au greffe du Conseil dans un délais de 24 heure après la proclamation des résultats.
Ines Amroude  

 

Laisser un commentaire

Check Also

Foncier économique, d’industrie ferroviaire, production du blé: les instructions du Président Tebboune

Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a ordonné lors de la réunion du Co…