Home A la une Sonatrach : 11 milliards de dollars alloués au développement du secteur de la pétrochimie
A la une - Economie - 12 août 2022

Sonatrach : 11 milliards de dollars alloués au développement du secteur de la pétrochimie

Dans le cadre de son plan quinquennal 2022-2026 pour développer les industries pétrochimiques et de raffinage, la compagnie Sonatrach a alloué une enveloppe financière de 11 milliards de dollars.

L’annonce faite par Amara Miloud, directeur de la division méthodes et opérations de la raffinerie d’Arzew, au cours de son passage dans une émission de la télévision algérienne, a permis de se rendre compte de l’importance des projets inscrits  dans  la stratégie du groupe pétro gazier ,qui escompte investir plus de 40 milliards de dollars dans son plan de développement quinquennal.

Les perspectives du groupe tablent sur la nécessité  de fournir des matières pétrolières sur marché national et  d’assurer des matières premières pétrochimiques à l’industrie, aux PME, ainsi que de réduire les importations et les transferts en devises, ce qui a permis, comme le rappellera le responsable, d’arrêter  définitivement l’importation de carburant (essence et diesel) depuis 2020.

De son côté, le directeur de la division Pétrochimie  Lama Hacene, a mis en avant la politique du groupe dans le traitement du pétrole brut, en précisant que  Sonatrach possède actuellement sept  complexes de transformation pétrochimique au niveau national, et qui emploient plus de 3000 travailleurs, tous algériens.

Dans ce contexte, la compétence de l’encadrement algérien a été soulignée, de même que la démarche ayant permis d’établir des partenariats avec toutes les universités du pays, ce qui a permis d’inclure plus de 1000 scientifiques et experts spécialisés  dans des travaux de recherche pour le développement du secteur,

Le même responsable a indiqué que Sonatrach est propriétaire à 100% de deux complexes  pétrochimiques tandis que cinq autres sont réalisées dans le cadre du partenariat. Ces installations ont permis la valorisation d’environ 5 milliards de mètres cubes de gaz naturel par an et l’exportation de plus d’un milliard de dollars de produits pétrochimiques au cours de l’année 2019.

Il est prévu que ce nombre double au cours de 2022, a ajouté le responsable, notant que la stratégie adoptée à court et moyen terme est de concrétiser un programme de réalisation de 6 projets de développement de la pétrochimie, dans le cadre de la mise en œuvre du programme  de valorisation des hydrocarbures mis en place par le gouvernement  pour développer une industrie pétrochimique en Algérie et une réduction de la facture d’importation des matières pétrochimiques. Une facture  qui a baissé de 1,7 milliard de dollars en 2021, 

 M. Lama a  évoqué la réalisation de 3 projets avec des efforts particuliers par Sonatrach et 3 autres projets dans le cadre de partenariat avec des étrangers, et qui vont permettre  de couvrir les besoins des raffineries du Groupe pétrolier en matières premières, de renoncer à leur importation, en sus de la réalisation d’une autosuffisance en la matière et l’orientation vers l’exportation.

 Pour rappel, l’Algérie dispose de 6 raffineries, dont 2 au sud, d’une capacité de traitement annuelle de 30 millions de tonnes de brut.

Amira Mey

Check Also

Racisme anti-Noirs au Maroc : Un pays qui pratique la traite d’êtres humains

C’est sur l’un des aspects sociaux du Maroc les plus sombres, que vient de se pencher le j…