Home A la une Sonatrach et Honeywell : Un protocole d’entente pour la maitrise des technologies
A la une - Economie - 6 décembre 2022

Sonatrach et Honeywell : Un protocole d’entente pour la maitrise des technologies

La compagnie nationale des hydrocarbures, Sonatrach a signé, ce mardi, à Alger un protocole d’entente avec Honeywell, visant la promotion de la coopération entre les deux parties et l’échange d’expertise.

Ce protocole a été paraphé, au siège de groupe, par le directeur central « Procurement & Logistique » de Sonatrach, Daoud Mohamed et le directeur général « Afrique du Nord, Honeywell Performance Materials and Technologies », Meziane Ghaoui, en présence de PDG du groupe Sonatrach, Toufik Hakkar et le PDG de Honeywell Moyen-Orient et Afrique du Nord, Mohammed Mohaisen.

Qualifiant Honeywell, de « partenaire historique », Toufik Hakkar, dans une brève allocution, a affirmé que mémorandum, vise à « renforcer les relations » entre les deux partenaires et à « chercher une meilleure technologie de développement et une mise à jour de Sonatrach », qui « bénéficiera des expériences et de l’expertise de Honeywell », notamment, « des technologies capture carbone et formation des ressources humaines de Sonatrach».

Ce protocole d’entente, vise également, explique le patron de Sonatrach, à « un transfert de technologie » et « la création d’un centre d’accréditation à l’Institut algérien du pétrole (IAP) pour la formation des cadres algériens et africains ». 

A travers cette collaboration, Sonatrach vise également à mettre en œuvre l’un de ses engagements liés à sa politique de promotion du contenu local et de l’intégration nationale, à savoir « la contribution au développement des capacités nationales en matière de maîtrise technologique dans les métiers du groupe, à travers la collaboration avec les partenaires étrangers ».

L’accord, conclu entre les deux partenaires, « s’inscrit dans le cadre de la stratégie de développement et de modernisation des installations de Sonatrach à travers l’identification des meilleures technologies permettant la réduction et la capture du carbone, la numérisation destinée à l’amélioration de l’efficacité opérationnelle des installations de Sonatrach à travers une vision de partenariat gagnant-gagnant », lit-on dans le communiqué de presse, relatif à cet accord. L’accord en question qui a une durée de « trente-six (36) mois » obéit, selon un cadre de la Sonatrach « à des règles de confidentialité et de concurrence », permettra « la digitalisation du développement durable et humain », dans « une action commune des deux partenaires ».

A travers ce protocole d’entente, les deux parties renforceront leur collaboration notamment en matière de meilleures technologies utilisées dans l’industrie pétrolière et gazière ainsi que le développement et la mise à jour des installations de Sonatrach, A-t-il déclaré lors de cette cérémonie.

Ainsi, les deux parties travailleront ensemble pour déterminer les installations de Sonatrach qui nécessitent un développement et une mise à jour, a-t-il ajouté, soulignant que le groupe algérien bénéficiera, dans ce cadre, de l’expérience et l’expertise de Honeywell dans les nouvelles technologies, particulièrement les technologies de bas carbone. « Sonatrach est engagée dans un processus de développement d’une stratégie bas carbone, nous allons donc adopter toutes les technologies nécessaires pour une industrie nette de carbone », soutient-il.

Il s’agit aussi, à travers ce protocole d’entente, de permettre aux cadres de Sonatrach, mais aussi ceux des sociétés africaines, de bénéficier d’une formation dans les domaines des technologies d’Honeywell.

« Cette formation qui sera assurée en partenariat avec l’Institut pétrolier algérien, va renforcer la position de l’Algérie en Afrique notamment en matière de nouvelles technologies », a-t-il fait savoir.

Pour sa part, M. Mohaisen a souligné que ce partenariat avec Sonatrach ne vise pas uniquement le transfert technologique mais aussi le développement du capital humain.

Check Also

Paiement par internet: hausse de 62% des transactions en 2022

Le montant des paiements par internet en Algérie a enregistré en 2022 une croissance de l&…