Home A la une Sonatrach : un important contrats signé avec le Groupe GPTP
A la une - Economie - 29 septembre 2022

Sonatrach : un important contrats signé avec le Groupe GPTP

  • 70,7 milliards de dinars pour la promotion de l’outil national.

Deux (02) contrats et un mémorandum d’entente ont été signés, lors d’une  cérémonie, organisée ce jeudi à Alger, entre Sonatrach et le Groupement GPGT (Pétrogac et la filiale GCB) pour la réalisation en EPC des unités de Séparation et Décarbonisation à Alrar dans le cadre du développement des champs gaziers de Tirhet-Alrar.

 Le premier concerne le développement des gisements de gaz situés sur le plateau sud de Tinrhet. Il permettra un apport de production de 10 millions de M3/jour de gaz en sinergie avec l’usine Alrar pour le maintien de la production nominale à 25 millions M3 par jour. Le coût du contrat s’élève à 42,7 milliards DA pour un délai de réalisation de 36 mois. L

e second contrat, dont le montant s’élève à 28 milliards DA a été confié par Sonatrach à sa filiale, la société Algérienne de Réalisation de Projets industriels (SARPI). Il concerne la réalisation en EPC du projet de Station de pompes multiphasesiques à Rhourde Chegga-Hassi-Messaoud ainsi que la ligne de trasfert de production.

Ce projet prendra en charge la production des champs du périmètre de Rhourde Chegga (RDC, WRDC, NHBHJ et RDOM) avec une production de pétrole brut d’environ 20.000 barils/j et un volume gaz associés d’environ de 800.000 M3/j. Le délai de réalisation a été fixé à 28 mois.

 Lors de laa même cérémonie, il a été signé un mémorandum d’entente entre l’Institut Algérien du Pétrole (IAP) de Sonatrach et Petrofac. Il prévoit l’assistance technique et pédagogique de Petrofac à l’IAP, notamment en matière d‘exercice sur feux réels, outre  la formation et le gestion des connaissances dans le domaine de la gestion des projets et la conduite des opérations et la maintenance. 

Pour Abdelghani Bendjebba, PDG de la GCB, ces contrats « permettront d’encourager la production nationale et de dépasser le domaine de la sous-traitance » Il révèle que GCB participe à « 34% du projet » et  permettra « à donner à nos ingénieurs la possibilité d’apprendre l’ingénierie pétrolière ». Il y a une volonté politique de développer cette activité et les ressources humaines existent, a-t-il encore ajouté.

Check Also

Oran : Lamamra reçoit le Sous-secrétaire général de l’ONU chargé des opérations de paix

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramt…